Histoires | Coalition humanitaire

Histoires

Les membres de la Coalition humanitaire s'occupent des besoins essentiels et aident les gens à reconstruire leur vie lorsque leurs maisons, leurs écoles et leurs moyens de subsistance sont dévastés par une catastrophe. Apprenez-en davantage sur ces crises et rencontrez des personnes qui ont bénéficié de votre soutien.

Une aide alimentaire aux familles de Beyrouth

le 20 janvier 2021

Garry et Kate Mayhew nettoyaient la cuisine dans leur appartement de Beyrouth, au Liban, après avoir soupé quand ils ont senti le sol trembler sous leurs pieds.

Une once de prévention

le 22 décembre 2020

Abdullah est âgé de 43 ans et père de sept enfants. Lorsque sa maison de Kuma, dans le Nord-Darfour au Soudan, a été détruite par l’inondation, Abdullah, sa femme et ses enfants ont survécu mais ils ont tout perdu.

Une maison bien à elle

le 22 décembre 2020

Beor Jan était allée chercher du bois de chauffage lorsque le tremblement de terre est survenu.

Juste à temps pour le bébé

le 17 décembre 2020

Serine Ouadis Toulough est femme au foyer et mère de deux enfants. Elle vit à Beyrouth avec son époux, à moins d’un kilomètre de l’épicentre de l’explosion du 4 août 2020. Leur quartier est considéré comme l’une des zones de Beyrouth ayant subi le plus de dommages et de destruction.

Certaines blessures sont plus longues à guérir

le 8 décembre 2020

Le 4 août, C. rentre à la maison à pied après la fin de son quart de travail à l’hôtel. Elle vit dans un petit studio dans le quartier de Karentina-Mdawar à Beyrouth, au Liban. Elle avait à peine franchi les portes de l’établissement lorsque l’événement s’est produit. Son appartement était à moins d’un kilomètre de l’explosion qui a soufflé une partie de la ville.

Une maison pour Hayat avant l’hiver

le 18 novembre 2020

Hayat, 65 ans, vit à Ashrafieh, un quartier situé dans l’est de la ville de Beyrouth. Pendant la longue guerre civile qui a déchiré le Liban, elle a vécu avec sa fille Nancy et son fils Shadi. À l’âge de deux ans, Shadi a perdu l’audition et la parole, par suite de l’explosion d’une bombe à proximité de leur maison.

Secours aux personnes blessées après l’explosion à Beyrouth

le 9 novembre 2020

Les deux explosions survenues dans le port de Beyrouth le 4 août ont causé de sérieuses blessures à de nombreux habitants de la ville. Les volontaires d’Humanité et Inclusion (HI) ont sillonné deux quartiers de Beyrouth — Quarantine et Basta — à la recherche des personnes blessées et des personnes handicapées afin de leur fournir des soins de physiothérapie, une aide monétaire et de l’équipement d’urgence. Depuis l’explosion, HI a apporté une aide d’urgence à 500 personnes.

Un jeune violoniste canadien amasse des fonds pour Beyrouth

le 9 novembre 2020

Dès qu’il a pris connaissance de l’explosion dans le port de Beyrouth, Max a voulu faire quelque chose pour aider les Libanais. Au fait des restrictions sanitaires liées à la COVID-19, il a demandé à ses parents de l’aider à organiser un concert virtuel sur Facebook Live que ses amis et sa famille pourraient visionner.

Une bonne raison de danser

le 2 novembre 2020

Kayampork, veuve mère de quatre enfants, vit dans la région est du Ghana. En octobre 2019, des pluies torrentielles ont provoqué une inondation dévastatrice dans la région. Les habitants ont perdu leurs moyens de subsistance, leurs fermes et leurs habitations qui ont été submergées par les eaux. Plus de 26 000 personnes ont été déplacées et sont allées vivre chez des parents et dans des refuges temporaires.

La fuite d'Umm Walid avec ses enfants

le 29 octobre 2020

Après un bombardement qui a détruit la clinique médicale, l’école et plusieurs habitations de son village d’Al-Tah, à Idlib, Umm Walid a décidé qu’il était temps de fuir.

Joséphine et sa famille survivent aux secousses

le 29 octobre 2020

Le toit de la maison de Joséphine avait cédé et les dommages à la structure étaient trop importants pour qu’on puisse y entrer. Les 12 habitants du foyer, y compris sa famille élargie, n’avaient nulle part où aller et ont donc installé une tente de fortune près de la maison.

L’aide pertinente arrive au bon moment

le 28 octobre 2020

La famille d’Haseena, comme beaucoup d’autres dans son village, a donc souffert d’une double calamité — un désastre météorologique qui a porté atteinte aux réserves alimentaires, aux infrastructures hydriques et paralysé les routes — et l’impact d’une pandémie mondiale sur l’économie rurale.

Une fête d’anniversaire dramatique pour Sonia

le 19 octobre 2020

Après le repas, le père de Sonia, Jonny, a dû retourner au travail dans le restaurant familial. Sonia et sa mère, Georgie, ont alors invité leur voisine à partager le gâteau d’anniversaire. C’est à ce moment-là que s’est produite l’explosion dans le port de Beyrouth.

Notre maison a été rayée de la carte

le 24 juillet 2020

Lorsque les inondations ont atteint son village du Mali, Gaboukoro Traoré n’a eu que peu de temps pour se préparer. « Nous avons été alertés de l’arrivée d’un ruissellement des eaux seulement quelques heures avant qu’il atteigne mon village, alors nous n’avons pu mettre à l’abri qu’un peu de notre matériel et quelques animaux. Ma maison s’est complètement effondrée et a été emportée. »

Une mère inquiète devient leader communautaire

le 20 juillet 2020

Najat Hamid, une membre de la communauté, dirigeait l’atelier. Elle est vue aujourd’hui par les siens comme spécialiste en hygiène, mais il n’y a pas si longtemps elle assistait elle-même à l’une de ces sessions de formation dans l’espoir d’apprendre à mieux protéger la santé de ses enfants.

Aider un enfant à surmonter de terribles pertes

le 14 juillet 2020

La jeune Tino, 12 ans, a connu des épreuves traumatisantes. Elle a perdu ses deux parents et ses trois frères et sœurs quand le cyclone Idai a frappé son village au Zimbabwe, emportant leur maison au beau milieu de la nuit.

La famille de Nasima survit et s’agrandit

le 7 juillet 2020

Nasima vit dans le district de Jamalpur au Bangladesh où plus de deux millions de personnes ont été affectées par des inondations en juillet 2019.

L’eau, c’est la vie

le 7 juillet 2020

En août 2019, des incendies hors de contrôle se dont déclarés en Bolivie et contaminé les puits et l’eau potable.

Une « maison sur mesure » pour Rosida

le 13 avril 2020

Un tremblement de terre de magnitude 7,5 a frappé l’île indonésienne de Sulawesi le 28 septembre, suivi d’un tsunami avec des vagues jusqu’à 6 mètres de haut. Le séisme a entraîné la liquéfaction du sol à certains endroits et la terre amollie a commencé à glisser.

Secours mental et physique

le 13 avril 2020

En mars 2019, des pluies diluviennes ont causé des crues soudaines en Afghanistan, détruisant maisons et terres cultivées à Enjil.

Ce qu’il faut à une maisonnée de 31 personnes

le 12 avril 2020

Dix jours de pluies abondantes ont causé des inondations dans six des dix régions du Mali à la fin d‘août 2019. Les maisons et les terres agricoles ont été endommagées, le marché et le cimetière à Guiré inondés, les écoles, cliniques, latrines et puits ravagés. Alou et sa grande famille n’ont pas été épargnés.

Le début d’une nouvelle vie

le 11 avril 2020

En juillet 2019, des pluies abondantes ont causé de graves inondations dans le nord du Bangladesh, où vit Abeda. Près de 7,6 millions de personnes ont été touchées par les inondations, qui ont frappé le plus durement le district de Jamalpur.

Pour nous, c’est le paradis!

le 9 avril 2020

Avec l’appui de la Coalition humanitaire et du gouvernement du Canada, Islamic Relief était à pied d’œuvre dans la communauté de Jogendra, fournissant une aide d’urgence à la population touchée.

Une nouvelle maison, version améliorée

le 12 mars 2020

Quand les inondations ayant suivi le cyclone Idai ont dévasté la région sud du Malawi, les eaux ont emporté la maison qu’Eva habitait avec ses enfants et petits-enfants. Ils ont dû trouver refuge dans un camp à proximité où ils sont demeurés environ trois mois avant de pouvoir revenir chez eux et rebâtir leur maison.

coalition