Un sentiment de normalité grâce à un abri | Coalition humanitaire
Réfugiés du Sud-Soudan en Ouganda
Photo: CLWR
Un sentiment de normalité grâce à un abri
« La vie était terrible. Nous n’avions nulle part où nous réfugier quand il pleuvait. Maintenant, grâce aux abris, notre vie a changé. Nous sommes à l’abri de la pluie et la vie est redevenue normale. »

L’Organisation de secours luthérienne mondiale canadienne fournit depuis 2015 des abris pour les réfugiés sud-soudanais en Ouganda.
Lisez l'article sur le site de l'OSLMC (en anglais).

31 mai, 2017
Ellen Paulley, gestionnaire des communications pour l’Organisation de secours luthérienne mondiale canadienne (OSLMC)

Douze jours : c’est le temps qu’a mis Malang Arok Akol pour se rendre de chez elle dans l’État de Jonglei au Soudan du Sud, jusqu’à Adjumani en Ouganda où elle a trouvé refuge.

À son arrivée, elle a été accueillie par des membres de sa famille qui s’y étaient déjà établis. Aujourd’hui, Malang vit avec ses 12 petits-enfants sur un petit lopin de terre de 30 par 30 mètres, offert par le gouvernement de l’Ouganda.

 

La famille vit dans trois tukuls – des maisons rondes typiques de l’Afrique de l’est–, dont deux ont été construites avec l’aide de l’OSLMC en partenariat avec la Fédération luthérienne mondiale Ouganda. La famille adore son chez-soi, d’autant que lorsque les premiers petits-enfants de Malang sont arrivés en 2014, ils ont dû dormir sous les arbres plus d’une dizaine de jours.CLWR in South Sudan

« La vie était terrible. Nous n’avions nulle part où nous réfugier quand il pleuvait, se rappelle Ajok Akoi, 12 ans. Maintenant, grâce aux abris, notre vie a changé. Nous sommes à l’abri de la pluie et la vie est redevenue normale. »

Le logement est une préoccupation majeure pour beaucoup de réfugiés sud-soudanais en Ouganda, en particulier pour ceux qui ne sont pas en mesure de construire leur propre abri. Avec le soutien des Canadiennes et Canadiens et des fonds du gouvernement du Canada, l’OSLMC fournit depuis 2015 des abris aux ménages les plus vulnérables, en particulier ceux qui ont à leur tête des enfants ou des aînés.

le 30 juin 2017
coalition