Typhon Kai-Tak en Philippines | Coalition humanitaire
Typhon Kai-Tak en Philippines
Janvier 2018

Le typhon Kai-Tak a causé des inondations et des glissements de terrain dans l’est des Philippines en décembre 2017. La tempête de catégorie 2 a déversé l’équivalent de 2 mois de pluie en 48 heures. Au moins 47 personnes ont perdu la vie. Environ 2 millions de résidents de 2 500 barangays (villages ou quartiers urbains) ont été touchés. La catastrophe a causé des dommages aux infrastructures, aux établissements locaux et aux terres agricoles.

Aide humanitaire: 

Abris, eau, services d’assainissement et d’hygiène, soutien aux activités de subsistance

Bénéficiaires de l’aide: 
10 000
Fonds octroyés: 
252 000 $
Affaires mondiales Canada: 
189 000 $
Oxfam Canada: 37 800 $
Coalition Humanitaire: 
25 200 $
Énoncés des besoins humanitaires: 

Parmi les personnes touchées, environ 225 000 ont trouvé refuge dans des centres d’évacuation dans cinq régions. La tempête a détruit de nombreuses maisons et récoltes, alors que les rivières en crue et les glissements de terrain ont coupé l’accès à plusieurs villages. De plus, beaucoup de systèmes d’eau ont été endommagés et des analyses ont révélé la contamination de plus de 80 % des sources d’eau, ce qui augmente le risque de maladies d’origine hydrique. Les familles pauvres et réfugiées dans des centres d’évacuation ou auprès de familles d’accueil manquent d’eau salubre, de services d’assainissement et d’abris.

Projet d'intervention: 

Objectifs
Apporter de l’aide aux familles les plus touchées en matière d’abris et d’hygiène et faciliter l’accès à l’eau potable

Activités
• Mettre sur pied des installations d’eau et de traitement de l’eau pour fournir de l’eau potable à 10 000 personnes.
• Fournir des trousses pour l’approvisionnement en eau contenant des bidons et des comprimés pour purifier l’eau pour que les ménages puissent conserver de l’eau propre.
• Réparer des systèmes d’eau au besoin.
• Distribuer des trousses d’hygiène aux résidents des centres d’évacuation et dans des familles d’accueil.
• Installer des toilettes d’urgence et fournir des services septiques dans des centres d’évacuation et des établissements communautaires.
• Distribuer des trousses de nettoyage pour prévenir la dégradation de la santé publique.
• Fournir des transferts monétaires de 50 $CAN (l’équivalent du coût de la nourriture pour une famille pendant un mois) à 500 familles les plus vulnérables et marginalisées. Ce soutien permettra aux familles de répondre à leurs besoins alimentaires et de base.
• Fournir des transferts monétaires de 25 $CAN à 500 femmes vulnérables, plus particulièrement des femmes enceintes, allaitantes ou âgées, pour qu’elles puissent répondre à leurs besoins nutritionnels.
• Fournir des articles ménagers à 2 000 ménages (chaudrons, poêlons, moustiquaires, tapis, bâches, cordes et literie)
• Fournir 25 $CAN à 500 femmes vulnérables en complément de la distribution des articles ménagers.

Capacité de l'organisation: 

Oxfam œuvre aux Philippines depuis plus de 28 ans, et est présente dans la province la plus touchée, Biliran. Ainsi, Oxfam et son partenaire local ont mis en place des mécanismes de coordination
avec des agences et des communautés locales. L’organisation possède une vaste expérience d’intervention humanitaire dans la région, ayant apporté de l’aide dans le pays à la suite de cinq typhons depuis 2013. Son expérience a donné lieu à la mise sur pied de programmes novateurs, par exemple l’utilisation de systèmes de paiement électronique et la promotion de services d’assainissement.

GAC

Nos actions en réponse à des catastrophes circonscrites sont appuyées par Affaires mondiales Canada (75 %), les agences membres de la Coalition Humanitaire (15 %) et la Coalition Humanitaire (10 %). Créé en 2014, le Fonds Canadien pour l’Assistance Humanitaire (FCAH) est un mécanisme de financement en temps opportun d’interventions vitales en réponse à des catastrophes à petite échelle.

coalition