Un cours accéléré sur les tempêtes tropicales 101 | Coalition humanitaire
Un cours accéléré sur les tempêtes tropicales 101

Nous entendons beaucoup parler d'ouragans, de cyclones et de typhons ces jours-ci, et il se peut qu'une bonne partie de ces phénomènes nous passent par-dessus la tête. Pour ceux d'entre nous qui ne sont pas des scientifiques de la NASA (malgré que nous aimons les images satellites), voici quelques faits simples pour nous aider à comprendre le météorologue.

Quelle est la différence entre un ouragan, un typhon et un cyclone ?

En bref : rien ! Ce sont tous des mots pour un même événement météorologique, généralement regroupés sous le terme de cyclone tropical. Alors pourquoi, au mois de septembre de cette année, avons-nous traité Florence d'ouragan et Mangkhut de typhon ? Ce n’est qu’une question d’emplacement. Les ouragans sont des tempêtes tropicales qui se forment au-dessus de l'océan Atlantique Nord et du Pacifique Nord-Est. Les cyclones prennent naissance au-dessus du Sud du Pacifique et de l'océan Indien. Les typhons commencent leur vie au-dessus de l'océan Pacifique au Nord-Ouest. Fait divers : Les cyclones tropicaux tournent dans les directions opposées au nord et au sud de l'équateur (dans le sens inverse des aiguilles d'une montre au nord et dans le sens des aiguilles d'une montre au sud).

Et pourquoi on parle de dépression, puis de tempête, puis de cyclone ?

La réponse se résume ainsi : « autant en emporte le vent ». Les cyclones tropicaux sont d'abord des perturbations tropicales qui se transforment en dépressions tropicales. Quand le vent atteint 63 kmh, nous faisons face à une tempête tropicale. Avec des vents soutenus de 119 kmh ou plus, nous arrivons en territoire d'ouragan / typhon / cyclone. De là, nous passons dans les catégories 1 à 5, à mesure que le vent devient de plus en plus fort. Une catégorie "5" indique des vents soutenus de plus de 250 kmh et inspire des adjectifs comme "super" et "méga" et des ordres comme "tout le monde par terre!"

Qu’est-ce qui cause les cyclones tropicaux ?

Notre premier indice est ce mot « tropical ». Les cyclones se forment au-dessus de l'eau chaude de l'océan. Lorsque le vent et la pluie se mélangent et durent plus longtemps que d'habitude, ils peuvent se transformer en un faisceau rotatif de nuages et d'orages, et c’est alors que des ennuis s'annoncent.

Et pourquoi le Pierre, Jean, Jacqueline ?

Les météorologues ont dressé des listes de noms pour les cyclones tropicaux dans diverses régions du monde. Il y a six listes de noms pour les ouragans de l'Atlantique, utilisées à tour de rôle. Lorsqu'une dépression se transforme en tempête tropicale, on lui donne le nom suivant sur la liste de l'année en question, par ordre alphabétique. Les noms des tempêtes qui sont bien connues et qui causent beaucoup de dégâts sont retirés. Fait divers : Jusqu'en 1978, seuls les noms féminins étaient utilisés pour les ouragans.

Pourquoi n'entendons-nous pas parler des ouragans en hiver ?

Bien qu'il y ait de légères variations dans le monde, la saison des cyclones tropicaux s'étend généralement de juin à novembre environ.

Comment puis-je aider les personnes qui ont été touchées par un cyclone tropical ?

La Coalition humanitaire représente les principaux organismes d'aide du Canada en période de catastrophes internationales majeures et de désastres de moindre envergure. Votre don sur www.coalitionhumanitaire.ca permet de réagir rapidement et efficacement en cas de crise humanitaire.

le 21 novembre 2018