Bébé Isra’a mange enfin | Coalition humanitaire

Photo credit: Save The Children

Bébé Isra’a mange enfin
le 14 mars 2021

Quitter la maison pour fuir les bombardements et se déplacer d’un endroit à un autre en quête de sécurité ont été lourds de conséquences pour la famille d’Aya, en particulier pour son bébé.

La jeune mère de 24 ans, son mari et leurs quatre enfants vivent maintenant dans un camp pour personnes déplacées dans le nord-ouest de la Syrie, dans une tente non chauffée où ils essaient tant bien que mal de rester au chaud et de survivre.

Quand Aide à l’enfance et son partenaire en Syrie – Shafak – ont rencontré Aya et son bébé de 10 mois Isra’a, ils ont constaté que le poupon n’avait pas bu de lait depuis deux mois. Aya leur a dit : « Depuis dix jours, elle n’a bu que de l’eau et du thé, et a mangé du pain. »

Avec le soutien de la Coalition humanitaire, Aide à l’enfance avait établi plusieurs cliniques mobiles dans des tentes dans le camp afin de fournir des soins de santé de base et un soutien nutritif aux résidents.

Ils offraient des services de dépistage de la malnutrition chez les bébés et les jeunes enfants et de counseling aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi que des suppléments nutritionnels et des références médicales. Le personnel de la clinique et le personnel de santé communautaire fournissaient un soutien psychologique et de l’information sur la COVID-19 aux résidents.

Un membre du personnel a découvert Aya et Isra’a et les a emmenées à la clinique.

Un examen médical a permis de détecter qu’Isra’a avait besoin de soins et d’un suivi régulier. Aya a reçu des suppléments alimentaires pour Isra’a ainsi que des conseils en matière d’allaitement.

L’état de santé d’Isra’a s’améliore et Aya se dit reconnaissante envers Aide à l’enfance et Shafak pour le travail qu’ils ont accompli et pour le suivi constant qu’ils exercent auprès de sa fille Isra’a.

« Heureusement, son état s’est grandement amélioré », dit-elle.

coalition