« Cette aide provenant d’étrangers nous redonne l’espoir » | Coalition humanitaire

Photo: Forum for Development, Culture and Dialogue (FDCD)

« Cette aide provenant d’étrangers nous redonne l’espoir »
le 10 mars 2021

« Elle est encore triste », dit Ahmed Hassan en parlant de sa femme. Il ajoute qu’elle n’est pas sortie de la maison depuis qu’ils ont été déplacés.

Ahmed et sa famille ont tout perdu – photos, vêtements, souvenirs – quand ils ont été forcés de quitter leur maison pour fuir les bombardements. Ils n’ont emporté que quelques sacs qu’ils pouvaient porter sur leurs épaules et se sont réfugiés à Damas. Ce fut difficile pour sa femme et leurs trois enfants.

Ahmed fait tout son possible pour subvenir aux besoins de sa famille, mais il y parvient difficilement. Tout coûte très cher. Les emplois sont rares, mais il poursuit ses efforts.

Il y a quelques mois, il a entendu parler d’une organisation à Damas qui soutient les familles. « Je suis allé les rencontrer et ce fut ma plus belle journée depuis que nous sommes arrivés ici », dit-il.

Avec le soutien de la Coalition Humanitaire et de la Banque canadienne de grains, le Comité central mennonite et ses partenaires ont commencé à distribuer des paniers d’aliments à sa famille. Ils fournissent également un accompagnement à son épouse et à ses enfants dans leur nouvelle vie.

Pour Ahmed, qui croyait que personne ne se souciait de leurs besoins, ce soutien lui permet d’entrevoir des jours meilleurs pour sa famille.

« Les mots me manquent. Personne ne se préoccupait de nous et de nos enfants, et cette aide provenant d’étrangers nous redonne l’espoir. »