Populations déplacées en République Démocratique du Congo
Populations déplacées en République Démocratique du Congo

Septembre 2015

Bénéficiaires de l’aide: 

16 200

Énoncés des besoins humanitaires: 

Le présent projet est issu du plaidoyer des personnes déplacées, des leurs familles d’accueils à travers les autorités locales. Des requêtes ont été adressées par ces autorités à la communauté humanitaire du territoire de Beni à travers OCHA Beni. Il en a été de même pour certaines organisations très actives dans la zone dont Maams. Des réunions de coordination se sont tenues sous le lead d’OCHA Beni pendant lesquelles, les acteurs humanitaires ont été invités à faire un large plaidoyer envers leurs partenaires (bailleurs) pour une assistance multisectorielle en faveurs de personnes déplacés sur l’axe. C’est dans ce cadre qu’OCHA a suggéré au Maams de se positionner en faveur d’une assistance en articles ménagers essentiels en complément à l’assistance en vivres que le PAM avait promis. Il est a noté qu’Oxfam et le Maams avaient entre janvier et février 2015, assisté 2 250 ménages déplacés dans la localité de Mavivi suite aux attaques de mêmes rebelles Uganda des ADF Nalu.

Le Gouvernement Congolais tant au niveau national, provincial que local, n’a pas la capacité matérielle et/ou n’a pas encore montré l’intention de venir en aide aux personnes déplacées. Les populations locales (familles d’accueils/autochtones) assistent ces personnes en leur offrant l’hébergement, une prise en charge nutritionnelle les premiers jours suite à leur arrivée. Cependant, leurs ressources sont très limitées car elles- même sont victimes du contexte d’insécurité dans la zone. Nous assistons progressivement, à une diminution substantielle de financement des actions humanitaires à l’Est de la RDC, en particulier pour la crise humanitaire dans le territoire de Beni. Cette diminution affecte négativement le nombre de personnes assistées et la couverture de l’assistance.

Projet d'intervention: 

Résultat 1.
Grâce à la distribution des Articles Ménagers Essentiels (AME/NFI), 3 240 ménages déplacés dont 70% dirigés par les femmes et filles chefs des ménages améliorent leurs conditions de vie et peuvent vivre en sécurité et en dignité dans la localité d’Eringeti d’ici fin décembre 2015.

Résultat 2.
Grâce à la distribution des AME/NFI, 3 240 ménages déplacés dont 70% dirigés par les femmes et filles chefs des ménages préparent les repas, collectent et conservent de l’eau dans des conditions acceptables dans la localité d’Eringeti d’ici fin décembre 2015.

Résultat 3.
Grâce aux séances de sensibilisation sur les inégalités liées aux sexes, l’accès et le contrôle de revenu dans les ménages, 60 % de 3 240 ménages déplacés améliorent leurs connaissances, attitudes et pratiques sur le genre dans la localité d’Eringeti d’ici fin décembre 2015.

 


Nos actions en réponse à des catastrophes circonscrites sont appuyées par Affaires mondiales Canada, les agences membres de la Coalition Humanitaire et la Coalition Humanitaire. Créé en 2014, le Fonds Canadien pour l’Assistance Humanitaire (FCAH) est un mécanisme de financement en temps opportun d’interventions vitales en réponse à des catastrophes à petite échelle.

coalition