Réfugiés au Cameroun | Coalition humanitaire
Réfugiés au Cameroun

Juillet 2014

Bénéficiaires de l’aide: 

40 000

Énoncés des besoins humanitaires: 

Depuis mars 2014, l’hôpital du District de Batouri, qui gère un centre pour enfants souffrant de malnutrition a traité plus de 260 enfants réfugiés avec des complications comme la tuberculose, la pneumonie, l’anémie et la déshydratation. Des programmes thérapeutiques et de distribution de suppléments alimentaires pour les personnes souffrant de malnutrition, la distribution générale de nourriture et des campagnes de vaccination sont nécessaires pour réduire les taux de malnutrition et de mortalité.

Projet d'intervention: 

Activités :
- Évaluation et suivi de la nutrition : Les trois piliers des directives nationales pour la prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA) seront mis en œuvre : (i) formation de travailleurs en santé communautaire au repérage des cas de malnutrition aiguë globale dans les communautés; repérage des signes et symptômes cliniques de danger; aiguillage de ces cas vers des centres de nutrition appropriés (centres thérapeutiques de consultation externe – CTCE); (ii) suivi des taux de récupération et visites hebdomadaires des patients qui ne se présentent pas aux rendez-vous, y compris le suivi des cas d’abandon et des enfants perdus de vue au suivi; (iii) communications interpersonnelles et sensibilisation au programme de nutrition, y compris les pratiques familiales essentielles visant à assurer la santé des enfants et des mères.
- Traitement de la malnutrition aiguë sévère grâce à la distribution de suppléments alimentaires, y compris la distribution d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi (ATPE) : les enfants (de moins de cinq ans), les femmes enceintes et les mères allaitantes qui souffrent de malnutrition aiguë sévère ou de malnutrition aigüe globale avec complications sont aiguillés vers des centres de prise en charge en interne; ces cas seront traités avec des ATPE, ainsi que des antibiotiques et des médicaments antipaludiques. Ces activités seront effectuées selon les directives sur le traitement et les protocoles thérapeutiques.
- Renforcement des capacités des travailleurs de la santé en ce qui concerne l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) : On offrira à tout le personnel médical participant au programme une formation sur la façon d’améliorer la prise en charge des cas de malnutrition aiguë globale avec ou sans complications. Cette formation sera effectuée selon les nouvelles directives sur la prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë globale au Cameroun.
- Déploiement des modules I de prestation de services d’ANJE dans les centres de santé publique (CSP) de Plan : Cette activité se déroulera dans le District de santé de Batouri. Les cliniques accueilleront les personnes souffrant de malnutrition aiguë sévère repérées dans les camps de réfugiés du HCR et fourniront des services de traitement conformes aux directives sur l’ANJE.
- Instauration de la PCMA dans le District de santé de Batouri : La trousse de PCMA sera déployée selon les directives nationales en renforçant les dix centres de  nutrition fonctionnels, en appuyant le centre de prise en charge en interne, en établissant un système de référence et en renforçant les mécanismes d’aiguillage pour le transfert et le traitement des cas complexes. Le protocole complet de PCMA comprend aussi la prise en charge communautaire des maladies infantiles concomitantes comme la malaria et les IAVR.
- Démonstrations et soutien culinaires pour les groupes locaux de femmes afin d’améliorer la diversité du régime alimentaire et la préservation des éléments nutritifs dans la préparation des aliments : Nous fournirons un appui aux femmes et les regrouperons en des organismes communautaires. Une diététicienne leur montrera comment améliorer l’état des enfants souffrant de malnutrition ou de maladies et comment améliorer le régime alimentaire avec des aliments locaux disponibles grâce à une approche axée sur la participation. Chaque femme amène des aliments locaux de son choix et l’animateur ou la diététicienne fait des démonstrations culinaires avec la participation entière des femmes.


Nos actions en réponse à des catastrophes circonscrites sont appuyées par Affaires mondiales Canada, les agences membres de la Coalition Humanitaire et la Coalition Humanitaire. Créé en 2014, le Fonds Canadien pour l’Assistance Humanitaire (FCAH) est un mécanisme de financement en temps opportun d’interventions vitales en réponse à des catastrophes à petite échelle.

coalition