Remettre l’économie de Beyrouth sur pied | Coalition humanitaire
Remettre l’économie de Beyrouth sur pied
le 10 mars 2021

L’explosion dans le port de Beyrouth le 4 août n’a pas seulement détruit des maisons, elle a aussi détruit des moyens de subsistance.

Avo est un petit commerçant de 28 ans qui subvient seul aux besoins de ses deux parents âgés. Il possède une petite épicerie à Bourj Hammoud, au Liban.

Le commerce d’Avo a été complètement détruit par l’explosion. Les vitres ont éclaté, et le plafond, les étagères et les produits ont été endommagés. Avo n’avait pas les moyens nécessaires pour remettre son entreprise sur pied.

Avec l’aide de la Coalition Humanitaire et d’un fonds de contrepartie du gouvernement du Canada, CARE Canada a distribué des fonds qui ont permis à des propriétaires de petites entreprises comme Avo de réparer les dommages causés par l’explosion et de rétablir leurs moyens de subsistance.

Grâce au soutien financier qui lui a été octroyé, Avo a pu payer son loyer, rembourser les emprunts contractés pour les réparations, et reconstituer les stocks d’épices, de noix et de chocolat de son épicerie.

« Mes affaires se sont améliorées dès que j’ai pu payer mes dettes avec l’aide financière reçue », dit Avo.

L’explosion dans le port de Beyrouth a exacerbé la crise économique qui sévissait déjà au Liban. Les petites entreprises sont une part importante de l’économie locale et nombre d’entre elles éprouvaient des difficultés.

Grâce à CARE Canada, de petits commerçants du Liban peuvent continuer à fournir des services essentiels aux gens de Beyrouth et contribuer à la relance de l’économie locale.