Secours aux personnes blessées après l’explosion à Beyrouth | Coalition humanitaire
Secours aux personnes blessées après l’explosion à Beyrouth
le 9 novembre 2020

Nour Khalaf était en train de travailler à la maison quand elle a ressenti la première explosion. Elle s’est précipitée dans la pièce voisine pour s’assurer que son fils allait bien. Quelques minutes plus tard, une seconde explosion secouait la maison et des débris s’abattaient sur elle.

Nour Khalaf

Chakif Mia a subi des blessures à une jambe, tandis que dans une autre partie de la ville, Nada Baghdadi souffrait d’une grave fracture à une jambe.

« Le souffle des déflagrations a été si fort que le plafond de ma cuisine s’est effondré sur moi. Ce fut un immense choc », dit Chakif.

Les deux explosions survenues dans le port de Beyrouth le 4 août ont causé de sérieuses blessures à de nombreux habitants de la ville. Les volontaires d’Humanité et Inclusion (HI) ont sillonné deux quartiers de Beyrouth — Quarantine et Basta — à la recherche des personnes blessées et des personnes handicapées afin de leur fournir des soins de physiothérapie, une aide monétaire et de l’équipement d’urgence. Depuis l’explosion, HI a apporté une aide d’urgence à 500 personnes.

HI a fourni des béquilles à Nada pour qu’elle puisse se déplacer en toute autonomie, et des soins de physiothérapie afin de favoriser la guérison de ses blessures et de la remettre rapidement sur pied. Elle recevra également une aide monétaire pour pouvoir répondre à ses besoins de base en aliments et médicaments.

« Je suis très reconnaissante de l’aide que m’apporte HI. Vous avez été les premières personnes à venir vers moi », dit-elle.

L’équipe de physiothérapie de HI a procédé à une évaluation de l’état de santé de Nour et lui a fourni une ceinture lombaire pour l’aider à soigner ses maux de dos. Elle a aussi reçu un programme d’exercices à faire chez elle afin de réduire la douleur.

Quant à Chakif, HI lui a fourni des béquilles et une ceinture lombaire pour l’aider à se déplacer en attendant de pouvoir passer une radiographie. Lorsqu’il aura reçu un diagnostic complet, HI assurera le suivi nécessaire et évaluera ses besoins de réadaptation physique.

« Je remercie les équipes de HI qui ont aidé toutes les personnes gravement blessées », dit-il.

Chakif Mia
coalition