Une aide alimentaire aux familles de Beyrouth | Coalition humanitaire
Une aide alimentaire aux familles de Beyrouth
le 20 janvier 2021
Garry and Kate Mayhew

Garry et Kate Mayhew nettoyaient la cuisine dans leur appartement de Beyrouth, au Liban, après avoir soupé quand ils ont senti le sol trembler sous leurs pieds. Puis ils ont entendu un « boum ! » si fort et si puissant qu’il les a projetés au sol.

Les Mayhew et leurs filles, âgées de six et de quatre ans, se sont réfugiés dans la salle de bain, bien à l’abri de tout ce qui pouvait les menacer à l’extérieur.

« J’ai passé six ans en Afghanistan, alors j’étais presque certain qu’il s’agissait de l’explosion d’une bombe », explique Garry.

Mais ce n’était pas le cas. L’explosion était provoquée par du nitrate d’ammonium mal entreposé. Elle a provoqué des dégâts dans toute la ville, détruisant le plus grand port du Liban, principal point d’importation de nourriture du pays. L’explosion a également détruit des silos à grains qui renfermaient ce qu’on estime à 85 % des stocks de grains libanais.

Après avoir rassuré et calmé leurs enfants, Garry et Kate, représentants au Liban, en Syrie et en Iraq du Comité central mennonite (MCC), membre de la Banque canadienne de grains, ont entrepris de faire le point.

« Les besoins sont immenses, dit Garry. La COVID-19 représente même un plus grand risque qu’avant en raison du fait que beaucoup de gens se réunissent dans les rues. »

« Une personne vient de nous confier : ʻje n’ai plus rien, alors je n’ai rien qui peut être détruitʼ », ajoute Kate.

Pour combler les besoins criants de la population, le gouvernement canadien a ajouté huit millions de dollars aux huit premiers millions de dons reçus par la Coalition et ses membres, y compris la Banque de grains. Du 4 au 24 août, les Canadiens ont rapidement et généreusement répondu à l’appel de fonds en réunissant des dons de plus de 11 millions de dollars.

Grâce à cette générosité, la Banque de grains est en mesure de distribuer des paniers alimentaires mensuels composés de riz, de haricots, de lentilles et de viande en conserve à 1000 familles par le biais du Comité central mennonite.

« Nous sommes déjà bien organisés pour la distribution de nourriture, alors nous sommes prêts à étendre nos programmes afin de remplir davantage de besoins alimentaires, affirme Garry. Les besoins sont grands ici à Beyrouth et nous sommes reconnaissants envers les Canadiens pour leur générosité qui a permis de réagir rapidement pour remplir les besoins alimentaires immédiats des familles affectées. »

Linda Espenshade/Comité central mennonite (adapté)