Afflux de réfugiés congolais en Ouganda | Coalition humanitaire
Afflux de réfugiés congolais en Ouganda
Février 2018

L’intensification du conflit dans le nord-est de la République démocratique du Congo a donné lieu à un afflux de réfugiés en Ouganda. Pendant un mois, plus de 10 000 personnes ont fui la région du Kivu pour chercher refuge en Ouganda. Environ 80 % d’entre elles sont des femmes et des enfants. Ces réfugiés racontent avoir fui des attaques contre les civils, des homicides arbitraires, des viols, des enlèvements, du pillage et le recrutement forcé dans des groupes armés.

Aide humanitaire: 

Services de protection pour les enfants

Bénéficiaires de l’aide: 
3 362
Fonds octroyés: 
300 000 $
Affaires mondiales Canada: 
225 000 $
Aide à l’enfance Canada: 45 000 $
Coalition Humanitaire: 
30 000 $
Énoncés des besoins humanitaires: 

Épuisés, effrayés, affamés, traumatisés et souvent séparés de leur famille, les réfugiés ont dû s’entasser dans des camps déjà bondés qui abritent maintenant quelque 1,4 million de personnes, dont les deux tiers sont des enfants. Plusieurs enfants ont témoigné, ou ont été eux-mêmes victimes, de violence extrême dans leurs communautés et ont été exposés à de nouveaux risques durant leur fuite, avec leur famille ou seuls. Dans les camps de réfugiés où ils sont maintenant installés, les enfants demeurent exposés aux risques posés par la nature transitoire de la population. Ils ont besoin d’endroits sécuritaires pour apprendre et jouer, ainsi que de services psychosociaux et de santé.

Projet d'intervention: 

Objectifs :
Augmenter l’accès des garçons et des filles à des environnements d’apprentissage et des services de soutien psychosocial de qualité, sûrs et sensibles au genre, et aider les garçons et filles non accompagnés à retrouver leur famille.

Activités :
• Construire des espaces adaptés pour les enfants et des centres d’éducation temporaires dotés du matériel pédagogique nécessaire dans deux camps de réfugiés, pour que les garçons et filles puissent avoir accès à l’éducation et à du soutien psychosocial.
• Embaucher sur place des adultes en tant qu’intervenants dans les centres tout en leur offrant la formation nécessaire en matière de normes de protection des enfants, de soutien psychosocial et de premiers soins psychologiques.
• Offrir une formation en processus de gestion des cas à des partenaires et employés afin d’assurer la qualité des soins et des services de protection pour les garçons et filles.
• Organiser des rencontres avec les familles réfugiées pour discuter des enjeux liés à la protection des enfants.
• Identifier et enregistrer les enfants séparés de leur famille et non accompagnés pour faciliter la réunification des familles.

Capacité de l'organisation: 

Aide à l’enfance étant le seul organisme dans la région qui concentre son action sur la protection des enfants, il est le mieux placé pour répondre rapidement et efficacement aux besoins de protection des réfugiés congolais en Ouganda. Aide à l’enfance intervient auprès des réfugies en Ouganda depuis 2012 et détient une vaste expérience et spécialisation en matière de protection des enfants. L’organisme a mis en place des programmes dans plusieurs camps de réfugiés au pays, mais l’afflux récent met à rude épreuve sa capacité de répondre aux besoins.

GAC

Nos actions en réponse à des catastrophes circonscrites sont appuyées par Affaires mondiales Canada (75 %), les agences membres de la Coalition Humanitaire (15 %) et la Coalition Humanitaire (10 %). Créé en 2014, le Fonds Canadien pour l’Assistance Humanitaire (FCAH) est un mécanisme de financement en temps opportun d’interventions vitales en réponse à des catastrophes à petite échelle.