Après l’ouragan Irma, Oxfam Canada permet aux Cubains et aux Cubaines de retrouver une vie normale | Coalition humanitaire
Après l’ouragan Irma, Oxfam Canada permet aux Cubains et aux Cubaines de retrouver une vie normale
« Nous avions des problèmes d’accès à l’eau, de sécheresse et de qualité de l’eau dans plusieurs collectivités de la province de Camagüey, dit-elle. Les familles ont alors eu accès à de l’eau ainsi qu’à des pastilles de purification d’eau leur permettant d’avoir enfin de l’eau potable. »
Caridad, âgée de 43 ans, vient d’Esmeralda, ville où plus de 7 000 personnes ont dû être évacuées.
Caridad, âgée de 43 ans, vient d’Esmeralda, ville où plus de 7 000 personnes ont dû être évacuées.

Lorsque l’ouragan Irma, une tempête de catégorie 5, a frappé Cuba avec des vents de 200 km/h au mois de septembre 2017, la vie déjà difficile de Caridad Pérez González est devenue encore plus dure.

Les vents, les pluies diluviennes et les inondations ont provoqué des pannes d’électricité, endommagé maisons et infrastructures, détruit des récoltes et contaminé des sources d’eau. Dix personnes ont perdu la vie et plus de deux millions de personnes ont été évacuées vers des centres d’urgence et des maisons surélevées. Dans les endroits les plus affectés, Irma a endommagé ou détruit jusqu’à 90 % des habitations et des abris.

Caridad, âgée de 43 ans, vient d’Esmeralda, ville où plus de 7 000 personnes ont dû être évacuées.

Oxfam est à l’œuvre à Cuba depuis 25 ans, et travaille avec des partenaires locaux afin d’aider les gens lors de crises humanitaires. Oxfam était donc en mesure d’agir rapidement en réponse à la vaste destruction causée par l’ouragan Irma.

Caridad a profité d’un programme offert par Oxfam, la Croix-Rouge et le gouvernement de la province de Camagüey, conçu pour améliorer la qualité de vie de 3 120 familles affectées par l’ouragan. Le programme, qui a commencé par la provision d’abris dans plus d’une douzaine de villages vulnérables, intégrait plusieurs autres éléments essentiels.

« Nous avions des problèmes d’accès à l’eau, de sécheresse et de qualité de l’eau dans plusieurs collectivités de la province de Camagüey, dit-elle. Les familles ont alors eu accès à de l’eau ainsi qu’à des pastilles de purification d’eau leur permettant d’avoir enfin de l’eau potable. »

« Nous avons aussi reçu des moustiquaires, des matelas, des filtres à eau, des réservoirs, et des trousses d’hygiène pour nous aider à rebâtir nos vies après Irma. »

Caridad ne s’attend pourtant pas à une vie plus facile. Elle continue de travailler pour assurer sa subsistance en plus d’assumer la responsabilité de lourdes tâches domestiques. Néanmoins, avec le support d’Oxfam, du gouvernement du Canada et de la Coalition Humanitaire, des femmes comme elle peuvent maintenant laisser l’ouragan Irma derrière elles et revenir à leurs vies quotidiennes.

le 7 août 2018