Des enfants reçoivent de l’aide pour leurs traumatismes | Coalition humanitaire
Help for children in Indonesia after earthquake hit in 2018
Des enfants reçoivent de l’aide pour leurs traumatismes
Selsi, à droite, dit qu’elle veut retourner à l’école. Photo : Plan International Canada
Des enfants reçoivent de l’aide pour leurs traumatismes
le 26 juillet 2019
« Je ne sais pas quand je pourrai retourner à l’école. Elle a été endommagée et mes amis ont été dispersés. Je ne sais pas où ils se trouvent maintenant »

« Je priais dans la salle de prière près de chez-moi lorsque le tremblement de terre s’est produit, raconte Selsi, âgée de 10 ans. Tout d’un coup, mon oncle m’a tirée par la main. Il m’a dit que la mer était en train de monter. Tout est arrivé tellement vite. »

Selsi a perdu sa meilleure amie dans le puissant séisme et tsunami qui ont frappé le centre de Sulawesi en Indonésie. « Wulan priait près de moi. Je n’ai pas eu le temps de lui attraper la main. Elle était à l’intérieur de la Musholla (salle de prière) quand j’ai vu le toit s’effondrer. J’ai pu courir et avoir la vie sauve, mais pas Wulan », ajoute Selsi d’un regard triste.

Selsi est en 5e année et souhaite retourner à l’école et étudier avec ses amis, mais elle devra encore attendre pour pouvoir le faire. Son école se trouvait parmi les quelque 1 500 endommagées par le tremblement de terre, laissant environ 200 000 élèves privés d’établissements d’enseignement. « Je ne sais pas quand je pourrai retourner à l’école. Elle a été endommagée et mes amis ont été dispersés. Je ne sais pas où ils se trouvent maintenant », ajoute-t-elle.
Selsi vit dans un camp d’évacuation d’urgence non loin de sa maison qui a été emportée par le tsunami.

Elle occupe sa journée à jouer avec les enfants qu’elle a rencontrés dans un espace mobile de récréation mis en place par Plan International. Ici, les enfants peuvent mettre de côté leur tristesse, étudier et jouer. Ils redeviennent tout simplement des enfants, du moins l’espace d’un moment. Neuf lieux ont ainsi été créés à travers l’île de Sulawesi pour rejoindre des centaines d’enfants autour d’activités d’apprentissage et de soutien.

En plus d’y trouver un endroit sûr où jouer et socialiser, les enfants acquièrent également de bonnes pratiques d’hygiène comme l’importance de se laver les mains avant de manger. Ils reçoivent également une formation par le biais d’un jeu de serpents et échelles pour apprendre à se protéger en cas de désastres. Le jeu leur apprend à reconnaître les signes de catastrophes naturelles et les mesures à prendre en situation d’urgence.

Aujourd’hui, Selsi jouit d’un endroit où aller et obtenir le soutien dont elle a besoin pour faire face au traumatisme qu’elle a subi.

La Coalition humanitaire et Plan International Canada veillent à ce que les enfants comme Selsi retournent bientôt à l’école et que leur famille puisse reconstruire leur maison et leur vie.