Des vies qui ont basculé en une seule nuit | Coalition humanitaire
À la suite d’un glissement de terrain mortel à Freetown, en Sierra Leone, la communauté de Chef Kabay a rapidement accueilli les personnes déplacées. Il remercie le Canada pour l’aide reçue en réponse aux besoins des siens, surtout aux besoins d’eau salubre. Photo: CARE
Des vies qui ont basculé en une seule nuit
« CARE était sur les lieux dès le lendemain des inondations, aidant à répondre à nos besoins, dit Chef Kabay. CARE a installé des citernes d’eau, les a remplies, et quelques heures plus tard, elles étaient déjà vides. Les employés de l’agence sont revenus les remplir à quatre reprises ce jour-là afin de s’assurer que tout le monde ait accès à de l’eau propre. »

« En une seule nuit, le glissement de terrain a tout changé pour notre communauté, explique Chef Kabay de la communauté Kamayama à Freetown en Sierra Leone. Les inondations ont détruit tous nos points d’eau. Nous étions entourés d’eau, mais elle était trop sale pour que nous puissions la boire. »

Des pluies diluviennes se sont déversées pendant deux jours en août 2017, causant d’importantes inondations et un glissement de terrain massif qui ont emporté des milliers de maisons dans les banlieues de la capitale de la Sierra Leone. Plus de 500 personnes ont perdu la vie et environ 20 000 ont été touchées.

La communauté de Chef Kabay, l’une des premières à recevoir les personnes déplacées, a accueilli plus de 1 950 familles touchées.

Grâce au Fonds canadien pour l’assistance humanitaire et par l’entremise de son agence membre CARE Canada, la Coalition Humanitaire a déployé des mesures d’assistance en réponse aux inondations, fournissant de l’eau, des services d’assainissement et d’hygiène, des articles ménagers et des transferts monétaires sans condition aux maisonnées les plus vulnérables.

« CARE était sur les lieux dès le lendemain des inondations, aidant à répondre à nos besoins, dit Chef Kabay. CARE a installé des citernes d’eau, les a remplies, et quelques heures plus tard, elles étaient déjà vides. Les employés de l’agence sont revenus les remplir à quatre reprises ce jour-là afin de s’assurer que tout le monde ait accès à de l’eau propre. »

Après son intervention d’urgence, CARE a continué de fournir de l’eau pendant plusieurs mois.

« L’eau nous a beaucoup aidés. Pendant la période où CARE remplissait les citernes, nous n’en avons jamais manqué. Personne n’a eu besoin de s’approvisionner dans l’eau sale du ruisseau et nous n’avons pas eu peur de tomber malades », dit-il.

Les communautés continuent d’utiliser les citernes pour entreposer l’eau et travaillent à mettre en place des solutions à long terme pour l’accès à l’eau, y compris la réfection des points d’eau à proximité.

Renseignez-vous sur l’intervention de CARE en réponse à cette crise, et apprenez comment vous pouvez aider les survivantes et survivants de prochaines catastrophes.

le 29 mai 2018
coalition