Glissement de terrain au Sierra Leone | Coalition humanitaire
Glissement de terrain au Sierra Leone
Août 2017

Deux jours de pluies torrentielles à la mi-août ont causé de graves inondations et un glissement de terrain meurtrier quand une section de collines s’est effondrée sur un quartier très densément peuplé de Freetown, la capitale de la Sierra Leone. Selon le bilan en date du 21 août, plus de 500 personnes sont mortes et des centaines d’autres sont portées disparues. Près de la moitié d’entre elles sont des enfants. Plus de 20 000 personnes ont été touchées par le glissement de terrain qui a lourdement endommagé au moins 300 maisons.

Aide humanitaire: 

Amélioration de l’accès à l’eau et aux services d’assainissement et d’hygiène; renforcement de la capacité des survivants à répondre à leurs besoins essentiels

Bénéficiaires de l’aide: 
9 000
Fonds octroyés: 
275 000 $
Affaires mondiales Canada: 
206 250 $
CARE Canada 41 250 $
Coalition Humanitaire: 
27 500 $
Énoncés des besoins humanitaires: 

Le glissement de terrain s’est produit dans un quartier qui abritait les personnes les plus pauvres et vulnérables de la région, nombre d’entre elles vivant dans des taudis. Les rares services permettant de subvenir aux besoins fondamentaux qu’il y avait sont complètement détruits. Les gens sont désormais privés d’eau potable, de services d’assainissement, de vêtements chauds et de soins de santé de base, d’où un risque accru d’éclosion de maladies très contagieuses, comme le choléra, la dysenterie et la typhoïde.

Projet d'intervention: 

Objectifs
Améliorer l’accès à l’eau potable, à des services d’assainissement et à des articles d’hygiène et renforcer la capacité des survivants à répondre à leurs besoins essentiels.

Activités
•Fournir des trousses comprenant des couvertures, serviettes, lampes de poche, articles d’hygiène et ustensiles de cuisson à 300 ménages.
•Fournir un transfert monétaire non assorti de conditions de 38 $ à 150 ménages les plus touchés pour les aider à répondre à leurs besoins essentiels immédiats.
•Fournir de l’eau potable à 1 500 ménages pendant 60 jours.
•Organiser une campagne de sensibilisation de santé et d’hygiène pour informer la population et réduire le risque de transmission de maladies contagieuses comme la dysenterie et le choléra.

Capacité de l'organisation: 

CARE a une équipe expérimentée dans le pays pour les interventions d’urgence, dotée de la capacité nécessaire pour fournir de l’eau, des services d’assainissement et d’hygiène, des soins de santé, des services en genre et la protection. Dès le début de la catastrophe, CARE a activé son plan de préparation d’urgence et participé à une évaluation rapide conjointe de l’impact et des besoins. L’équipe d’urgence de CARE a répondu activement à d’autres catastrophes antérieurement, notamment aux inondations qui ont touché Freetown en 2016, ainsi qu’à l’épidémie d’Ebola en 2014-2015. De plus,
CARE a d’étroites relations de travail avec le gouvernement et participe activement à deux des neuf groupes sectoriels mis sur pied par le gouvernement pour répondre à la présente catastrophe.

GAC

Nos actions en réponse à des catastrophes circonscrites sont appuyées par Affaires mondiales Canada (75 %), les agences membres de la Coalition Humanitaire (15 %) et la Coalition Humanitaire (10 %). Créé en 2014, le Fonds Canadien pour l’Assistance Humanitaire (FCAH) est un mécanisme de financement en temps opportun d’interventions vitales en réponse à des catastrophes à petite échelle.

coalition