Maricela et sa fille regarde la caméra

Maricela et sa fille ont survécu aux inondations

Donner l’espoir

« Les familles dans notre communauté étaient tristes, car ils croyaient que nous nous étions noyés. »

Maricela Martinez est mariée et elle a des enfants et des petits-enfants. Elle vit à La Lima, au Honduras, avec son mari et ses filles.

Lorsque les tempêtes tropicales Eta et Iota ont balayé le Honduras en novembre 2020, la communauté de Maricela a été complètement dévastée.  Toutes les habitations ont été submergées par les inondations provoquées par les tempêtes successives.

« L’une de mes filles est enceinte. Elle ne voulait pas quitter la maison, raconte Maricela. Nous avons trouvé une maison où nous aurions pu nous réfugier sur le toit, mais elle semblait fragilisée par le grand nombre de personnes qui s’y trouvaient déjà. Mon mari nous a suggéré de grimper à deux petits arbres, une vigne et un manguier. »

Il était environ 9 heures du matin lorsque nous sommes grimpés et vers 18-19 heures, l’eau avait déjà monté jusqu’à nos pieds. À 13 heures le lendemain, nous avons soudainement vu un bateau passer. Les gens à bord ne pouvaient imaginer que nous étions pris au piège dans ces petits arbres. »

Maricela et sa famille ont finalement été secourues et sont rentrés chez eux pour constater qu’ils avaient tout perdu. Ils ont dû se résoudre à dormir par terre.

Vision Mondiale par le biais de la Coalition humanitaire ont apporté une lueur d’espoir dans la communauté de Maricela en fournissant des bons alimentaires pour s’approvisionner en nourriture au supermarché local. Ces coupons ont permis à Maricela et à sa famille de combler leurs besoins les plus urgents. 

Je remercie Vision Mondiale pour les coupons qu’on nous a données pour acheter de la nourriture, ajoute Maricela. Ça nous a beaucoup aidés. Nous n’avions plus rien - seulement du riz et des haricots. »