La vie des enfants rohingyas menacée | Coalition humanitaire
La jeune Rohingya Ruzi et sa petite sœur dans une clinique rudimentaire pour les enfants souffrant de malnutrition à Cox’s Bazar, au Bangladesh.
La jeune Rohingya Ruzi et sa petite sœur dans une clinique rudimentaire pour les enfants souffrant de malnutrition à Cox’s Bazar, au Bangladesh. Elles étaient arrivées la veille fatiguées, affamées et fortement ébranlées. Photo: Paul Jeffrey/ACT Allian
La vie des enfants rohingyas menacée

Effrayés, confus et abandonnés. C’est ainsi que se sentent la grande majorité des enfants rohingyas qui fuient pour échapper à la violence au Myanmar.

Arrivant seuls ou avec de rares membres de leur famille, ils souffrent souvent de déshydratation et de malnutrition. Ils ont vu d’atroces scènes de violence.

Depuis août 2017, plus de 600 000 Rohingyas ont afflué au Bangladesh; environ 60 % d’entre eux sont des enfants.

Souvent, ils n’ont ni eau, ni nourriture, ni articles de base. Nombre d’entre eux, surtout des enfants, ont désespérément besoin d’aide.

Dès leur arrivée à Cox’s Bazar après un éprouvant périple, Ruzi et sa petite sœur Jainuray ont été emmenées dans une clinique pour enfants souffrant de malnutrition. On a immédiatement donné du Plumpy'nut à Jainuray, un aliment thérapeutique à base d’arachides qui fournit des nutriments essentiels pour soigner la malnutrition et aider les enfants affamés à reprendre des forces et à éviter la maladie.

Les besoins de ces enfants ne se limitent cependant pas aux soins physiques. Ayant affronté de terribles épreuves et été témoins d’atrocités, ils souffrent aussi, pour la plupart, de traumatismes psychologiques. Nos agences membres leur offrent donc, outre de l’eau, de la nourriture et des abris, des services de counseling et de soutien psychologique.

 

le 27 novembre 2017