L’afflux massif de réfugiés au Bangladesh augmente le besoin d’aide alimentaire d’urgence | Coalition humanitaire
Hossein*, 7 ans, reçoit des denrées essentielles pour nourrir sa mère et ses frères et sœurs.
Hossein*, 7 ans, reçoit des denrées essentielles pour nourrir sa mère et ses frères et sœurs. Il est dans un camp de réfugiés au Bangladesh, ayant fui le Myanmar après l’arrestation de son père. Photo: CARE
L’afflux massif de réfugiés au Bangladesh augmente le besoin d’aide alimentaire d’urgence
« J’aime aller chercher la nourriture pour toute la famille. Je veux que ma mère, mes frères et mes sœurs soient heureux et en santé. J’aime le riz. Mais je m’assure que le bébé mange en premier. »

Âgé de 7 ans seulement, Hossein* devrait être à l’école en train d’apprendre et de jouer avec ses amis.

Toutefois, après l’arrestation de son père au Myanmar, sa famille a fui le pays et vit maintenant dans un camp de réfugiés au Bangladesh.

Parce qu’il est le plus vieux des enfants, Hossein dit qu’il assume les tâches de son père.

Rohingya Crisis - Hossein

Hossein*, 7 ans, reçoit de la nourriture pour sa famille distribuée par CARE dans le camp de Balukhali au Bangladesh. Photo: CARE
 

« Je suis ici depuis 26 jours maintenant. Nous vivons près d’autres femmes et de leur famille. Nous nous sentons donc en sécurité. La nuit, c’est très bruyant, mais j’essaie de ne pas prendre peur. Quand je pense au Myanmar, ce qui me manque le plus, c’est mon père. »

Hossein a la tâche de trouver de la nourriture et de la rapporter à la maison. Il compte parmi les plus de 3 500 personnes qui ont récemment reçu des aliments cuits de CARE.

« J’aime aller chercher la nourriture pour toute la famille. Je veux que ma mère, mes frères et mes sœurs soient heureux et en santé. J’aime le riz. Mais je m’assure que le bébé mange en premier. »

CARE est l’une des nombreuses organisations d’aide humanitaire qui distribuent une aide humanitaire essentielle à des milliers de réfugiés affluant au Bangladesh chaque jour.

Nombre de ces réfugiés, qui ont souvent marché jusqu’à 14 jours pratiquement sans manger ni boire, souffrent de la faim et de malnutrition.

Les agences membres de la Coalition Humanitaire, comme CARE, sont sur le terrain et distribuent aux gens de la nourriture et de l’eau potable.

Dans le contexte où le nombre de réfugiés qui arrivent ne cesse de croître, les familles comme celles de Hossein ont besoin de denrées d’urgence, d’eau, d’abris et de fournitures médicales.

*Le nom est fictif, afin de préserver l’identité de la personne concernée.
le 3 novembre 2017
coalition