Le début d’une nouvelle vie | Coalition humanitaire
Le début d’une nouvelle vie
le 11 avril 2020

Le mari d’Abeda Begum est décédé il y a quatre ans. Par la suite, ses deux filles et elle devaient vivre avec son maigre revenu. Elle travaillait fort dans son petit commerce pour pouvoir payer les frais scolaires de ses filles.

En juillet 2019, des pluies abondantes ont causé de graves inondations dans le nord du Bangladesh, où vit Abeda. Près de 7,6 millions de personnes ont été touchées par les inondations, qui ont frappé le plus durement le district de Jamalpur.

La montée des eaux a forcé des familles à abandonner leur maison et à vivre dans des abris temporaires. Des milliers d’acres de terres cultivées ont été dévastés, et des puits et installations sanitaires inondés ou détruits.

La crue des eaux a emporté les biens d’Abeda et endommagé sa maison. Elle s’est retrouvée sur le bord de la route avec ses filles, et a passé plusieurs jours à craindre pour leur sécurité. Abeda dit qu’elle était anxieuse et épuisée.

Islamic Relief Canada avait une équipe à Jamalpur qui répondait aux besoins des personnes déplacées par les inondations. Abeda a reçu un transfert monétaire, des articles d’hygiène, et des semences de légumes à croissance rapide. Islamic Relief a également construit des installations sanitaires dans sa maison.

Après le retrait des eaux, elle a pu « reconstruire en mieux » grâce au soutien qu’elle avait reçu. Elle a utilisé le transfert monétaire pour rénover son commerce et a acheté deux chèvres pour élargir ses moyens de subsistance. Sa fille aînée l’aide au jardin et Abeda vend ses surplus. La latrine et les articles d’hygiène permettent de bonnes pratiques d’hygiène et le maintien d’une bonne santé.

« J’étais perdue. Je ne savais absolument pas comment m’en sortir avec mes filles. J’ai connu la misère, dit Abeda. Mais grâce à l’aide qu’on m’a fournie, c’est le début d’une toute nouvelle vie et je suis heureuse pour mes filles. »

coalition