Une bonne nouvelle bien méritée pour Habiba | Coalition humanitaire
Une bonne nouvelle bien méritée pour Habiba
Habiba in Somaliland, after Cyclone Sagar

Habiba n'a pas eu une vie facile. Et chaque fois que la mère de 10 enfants, âgée de 40 ans, surmonte une épreuve, il semble que la vie l'attend pour lui lancer un autre défi. Que faudrait-il pour donner du répit à cette femme courageuse ?

Habiba s'est mariée quand elle avait 19 ans, mais son premier mari est décédé. Bien qu'elle se soit remariée, elle assume à nouveau la responsabilité de chef de famille.

Habiba vient du Somaliland. En raison d'une période de sécheresse prolongée dans la région où elle vivait avec sa famille, ils ont été contraints de déménager. « Pendant la sécheresse, nous avons perdu la plupart de nos animaux à cause du manque de fourrage, dit-elle. Il ne nous restait que quelques chèvres et quelques chameaux. C'est alors que nous avons déménagé à Sheed-Dheer pour avoir accès à l'aide humanitaire ».

Sheed Dheer avait de bons systèmes d'eau, y compris des forages, des puits et des kiosques d'eau, entre autres. En outre, les organismes d'aide fournissaient un soutien supplémentaire pour aider les familles à survivre. Les choses s'amélioraient pour Habiba. Mais pas pour longtemps.

La tempête tropicale Sagar a frappé la région en mai 2018. L'infrastructure de Sheed Dheer et du district environnant a été totalement détruite, et les écoles, les installations sanitaires et les maisons ont été gravement endommagées et inutilisables. Le vent et l'eau de mer ont endommagé la plupart des sources d'eau potable, ce qui a forcé les ménages à utiliser de l'eau contaminée. Le risque de propagation des maladies était énorme.

Habiba dit, « Nous avons fonctionné assez bien pendant un certain temps, mais quand le cyclone est arrivé, nous avons tout perdu. Nous n'avions rien à manger, pas même de l'eau propre. Cette période a été très difficiles pour nous. Nous buvions de l'eau sale parce que nous n'avions pas le choix. Beaucoup de gens incluant nos enfants ont eu la diarrhée ».

En outre, les femmes et les filles qui parcouraient de longues distances à pied à la recherche de sources d'eau potable s'exposaient à des risques, notamment la violence physique et sexuelle.

Habiba se trouvait encore une fois dans une situation pénible.

La Coalition humanitaire, par l'intermédiaire de l’organisation membre Aide à l’enfance, a réagi à la crise de Sheed Dheer en réhabilitant les systèmes d'approvisionnement en eau, les kiosques et les latrines détruits afin que les familles comme celle de Habiba aient accès à de l'eau potable.

De l'eau potable, et une raison de se sentir bien à nouveau.

« Dieu merci, Aide à l’enfance est venue à notre secours à temps, dit-elle. Ils ont envoyé des camions avec de l'eau propre et ils ont restauré les sources d'eau. Nous sommes très reconnaissants envers tous ceux qui ont contribué à rétablir notre approvisionnement en eau et à nous donner de l'eau qu’on peut boire ».

Pour l'instant au moins, les choses vont de nouveau bien pour Habiba.

le 20 février 2019
coalition