Une mère travaillante recommence sa vie après un désastre | Coalition humanitaire

Photo: Plan International Canada

Une mère travaillante recommence sa vie après un désastre
le 16 décembre 2019
« Nous avons passé une semaine au camp sans véritable repas. Nous manquions de couvertures, de seaux et de savon puisque toutes nos affaires avaient été emportées. J’ai commencé à beaucoup m’inquiéter pour mes enfants ».

Lorsque la pluie a commencé à s’abattre à torrent, Jamiya, âgée de 34 ans, a trouvé refuge au marché où elle était venue vendre ses légumes.

Elle était loin de se douter que pendant ce temps, son monde s’écroulait.

À son retour à la maison dans le village de Joho au Malawi, elle découvre que sa maison, comme toutes celles de ses voisins, est submergée. Leurs nourriture, vêtements et articles de cuisine avaient été emportés par les eaux.

L’époux de Jamiya n’était pas à proximité pour lui venir en aide. Comme il est pêcheur, il passe la plupart de son temps près du lac d’où il a de la difficulté à tirer de quoi subvenir aux besoins de sa famille. À mesure que les revenus diminuaient, ils en sont venus à compter de plus en plus sur le jardin de légumes de Jamiya pour faire vivre leurs quatre enfants. Dans une bonne journée au marché, elle parvient à tirer environ 3 $ de la vente de ses légumes. Avec les inondations, tous ses moyens de subsistance se sont envolés et Jamiya n’était plus en mesure de prendre soin de sa famille.

Avec ses enfants, elle a trouvé refuge à l’école la plus proche aménagée en camp temporaire. Plus de 60 personnes dormaient dans une simple salle de classe surpeuplée. Il n’y avait pas d’eau potable ni installations sanitaires appropriées, alors les risques de maladies étaient élevés.

« Nous avons passé une semaine au camp sans véritable repas. Nous manquions de couvertures, de seaux et de savon puisque toutes nos affaires avaient été emportées. J’ai commencé à beaucoup m’inquiéter pour mes enfants », confie Jamiya.

En avril 2019, la Coalition humanitaire, par le biais de Plan International et avec le soutien de donateurs, donatrices et du gouvernement canadien, a commencé à distribuer du matériel pour des abris et des articles ménagers aux familles affectées par le Cyclone Idai.

Jamiya a été choisie pour recevoir ces dons, car elle était considérée comme chef de famille avec des besoins particuliers. Elle a reçu un seau et une bouteille de purificateur d’eau, une trousse de dignité pour elle-même et son adolescente contenant des produits d’hygiène féminine, une trousse d’hygiène familiale contenant du savon, des brosses à dents et du savon à lessive et deux couvertures.

Afin d’assurer à la famille une maison plus solide et plus résistante, Jamiya a également reçu des rouleaux d’une membrane spéciale contre l’humidité à utiliser dans la reconstruction.

Elle a travaillé dur pour fabriquer les briques dont elle avait besoin et a confiance de pouvoir rebâtir sa maison.

« Je suis très reconnaissante pour les articles que j’ai reçus, dit-elle. J’ai maintenant un nouveau point de départ. »

Heureusement pour elle, Jamiya ne sera pas seule dans ce nouveau chapitre de sa vie. Sa communauté a reçu des formations sur la préservation de l’environnement, la protection des enfants et un mode de vie durable. Elle sera soutenue lorsque ses membres reprendront leurs activités d’agriculture et démarreront de nouvelles entreprises.