Donner de l’argent pour investir dans l’avenir | Coalition humanitaire
Donner de l’argent pour investir dans l’avenir
Support for survivors following floods in Nepal

Une inondation dans le sud du Népal en 2017 a laissé Krishna Maya Char, son mari et ses cinq enfants sans vêtements, sans semence et sans nourriture.

Canadian Lutheran World Relief et ses partenaires au Népal étaient sur place et ont fourni des produits de première nécessité comme des denrées et des vêtements aux personnes affectées par les inondations. Mais pour la famille de Char, un coup de main additionnel était nécessaire pour refaire leur vie.

Heureusement, Char a reçu une subvention en espèces – un don d’argent comptant. Ceci n'est pas un cas isolé. En fait, plusieurs membres de la Coalition humanitaire incluent les transferts d'argent dans leurs interventions d'urgence.

Par exemple, lorsque le typhon Doksuri a frappé le Vietnam en septembre 2017, CARE Canada a accordé une subvention en espèces à 115 ménages pour leur aider à réparer leur maison. En 2017, Oxfam Canada a effectué des transferts en espèces à 500 ménages touchés par les inondations dans le nord de l'Inde. En réponse aux inondations en Éthiopie en mai 2018, Islamic Relief Canada a distribué de l’argent pendant trois mois pour permettre à 650 ménages vulnérables d'acheter des produits de première nécessité.

Qu'est-ce qu'un transfert de fonds ?

Pendant les crises humanitaires, et là ou l’économie locale le permet encore, les transferts en espèces fournissent une aide financière directe aux personnes touchées afin qu'elles puissent acheter ce dont elles ont le plus besoin. Il existe différents types de transferts monétaires :

1. Transferts monétaires inconditionnels : les gens ciblés reçoivent de l'argent sans conditions ou obligation de remboursement.

2. Bons : un bon est un papier, un jeton ou une carte électronique qui peut être échangé contre des marchandises auprès de fournisseurs présélectionnés.

3. Argent sous forme de revenu contre le travail : le paiement (en espèces ou sous forme de bons) est fourni en tant que salaire pour le travail accompli, généralement pour aider à la reconstruction après la catastrophe.

Pourquoi donnerait-on de l'argent ?

1. Donner de l'argent aux personnes qui en ont besoin est un moyen direct et peu coûteux de fournir de l'aide.

2. Les gens, surtout les femmes, peuvent décider par eux-mêmes ce dont ils ont vraiment besoin.

3. Les personnes qui ont de l'argent, dépensent de l'argent... faisant ainsi rouler leur économie locale.

4. L’expérience démontre que les programmes d’octroi des sommes d’argent sont à faible risque d’abus.

5. Le transfert de fonds peut être un moyen efficace de combler une lacune lorsque d'autres programmes ne sont pas disponibles.

6. Les transferts monétaires peuvent aider aux collectivités à traverser une saison de sécheresse ou de faibles rendements agricoles.

7. Le programme Argent-contre-travail fournit des emplois aux survivants et leur donne de la fierté dans la reconstruction de leur propre communauté.

8. Un peu d'argent supplémentaire aide certaines personnes à initier des activités génératrices de revenue et à devenir indépendantes.

Ce qui nous ramène à Char.

Cette femme débrouillarde a utilisé les fonds qu'elle a reçu de CLWR pour ouvrir une épicerie, ce qui avait également l’avantage de fournir des produits essentiels à sa communauté. « Cette épicerie est le gagne-pain de ma famille, dit-elle. Même que j'envisage d'ajouter plus d’articles pour augmenter ma marge de profit et mon revenu également. Ce magasin m'a appris à gérer de l’argent et à faire des affaires. »

« En plus de l'esprit d'entreprise, le magasin me donne du pouvoir au sein de ma propre famille. Je n'ai plus à dépendre de mon mari et de mon fils financièrement. C'est vraiment important. Je sais que l'inondation a dévasté ma propriété et ma vie, mais ce fût aussi une occasion pour une femme comme moi d'apprendre à administrer une entreprise. »

Compte tenu de ses nouvelles compétences en affaires, Char se dit confiante que les jours à venir seront meilleurs. « Si l'entreprise fonctionne normalement, je peux faire face à toute inondation future sur le plan financier », dit-elle.

Parfois, un peu d'argent peut mener loin.

le 20 novembre 2018
coalition